Sites MIMO en phase de muséalisation

La mine de Ollomont est localisée près de l'homonyme Commune; les travaux miniers se développèrent pour trois siècles à l'intérieur de trois sections différentes: Saint Jean positionné à la droite orographique du torrent Buthier, proche du village de Rey, Balme, chez l’hameau de Vouèce et Vaud, près de l'homonyme hameau; les sections de Balme et Vaud sont situées à la gauche orographique.

Les trois sections sont situées en proximité l’une de l’autre dans un espace d'environ un kilomètre et leur cultivation se vérifia pratiquement simultanément pendant la dernière période d'ouverture de la minière. Au début du  1900 un rabais fut réalisé avec le but d'améliorer le transport du minerai et l'écoulement des eaux qui depuis toujours envahissaient la minière; le rabais, d'une longueur pas négligeable d'environ trois kilomètres, commence à l'hameau Frissonia en correspondance de l'actuel stockage pour la maturation des Fontines pour  arriver chez l’hameau Rey à une profondeur d'environ 300 m.

La découverte de la mine est reconduite, selon quelques auteurs, aux premières années du 1600; une légende populaire raconte en effet qu’un fermier ait découvert le cuivre pendant qu'il était en train de biner la terre en échangeant par or certaines roches jaunâtres.

La mine de Ollomont insiste sur des bancs de pyrite et chalcopyrite à contact entre prasinites et schiste; plus en profondeur on rencontre des couches de serpentin intercalés avec granit porphyroïde. Au début du 1800, du point de vue de l'occupation on avait employé environ 200 ouvriers; au début du 1900, un moment de développement des investissements, la main d'oeuvre avait rejoint presque quatre cent personnes.

En 1964 l'Ingénieur chef du Bureau minéraire, à suite d'inspections, rédigea un rapport par lequel émergeait que la mine était complètement inactive du 30 avril 1946.

Les communes de Ollomont et Valpelline participent, en qualité de partner, au project “MIMonVE – Les mines autour du Mont Vélan” financé du Programme par la Coopération transfrontalière Interreg Italie-Suisse (FESR) 2014/20 au fin de rendre utilisables les sites miniers désaffectées. À ce projet-là on peut constater aussi la participation de l’Unité des Communes valdôtaines Grand-Combin, en qualité de chef de file italien, la Commune de Vollèges, en qualité de chef de file suisse, et la Structure activité extractives, déchets et protection des eaux – Assessorat à l'environnement , ressources naturelles et Corps forestier – en qualité de partner.

Galerie

 

La mine de Ollomont est localisée près de l'homonyme Commune; les travaux miniers se développèrent pour trois siècles à l'intérieur